Inversion des faits (Editions Motamo)

motamoC’est en déambulant dans la librairie Mollat à Bordeaux, que je suis tombé sur ce curieux objet. Inversion des faits est édité à 250 exemplaires par Motamo, un micro-éditeur du cru. Il s’agit d’un petit coffret qui renferme 3 livrets colorés, soit trois brèves nouvelles d’une dizaine de pages chacune. Leurs auteurs (Léo Lamarche, Christian Congiu, Laurent Queyssu) ont été invités à rédiger un bref récit s’inspirant de 5 cartes illustrées, dans un style qui rappelle Charles Burns, par Greg Vezon (à qui ont doit également des couvertures pour l’Arbre vengeur, autre éditeur bordelais).

Le procédé qui consiste à inventer une histoire à partir d’images désordonnées m’intéresse forcément puisque c’est également celui de Plumes en herbe, le concours d’écriture auquel j’ai consacré le tout premier billet de ce blog (j’imagine d’ailleurs qu’on peut facilement réutiliser les cartes de Greg Vezon dans le cadre d’un atelier d’écriture).

Les trois nouvelles appartiennent chacune à un genre différent (érotique, SF, polar). Le récit érotique de Laurent Queyssu décrit l’inquiétante virée d’une jeune auto-stoppeuse. Christian Congiu relate la visite chez le psychiatre d’un étrange patient. Léo Lamarche, enfin, met en scène les affres d’un écrivain de polar… auquel on a commandé un texte pour accompagner une illustration de Greg Vezon ! C’est sans hésitation Léo Lamarche qui s’empare avec le plus d’humour de la figure imposée, avec cette mise en abyme doublée d’une chute aussi prévisible que savoureuse.

Prises une à une, ces trois histoires n’ont rien de mémorable. Tout leur sel provient des résultats très différents obtenus à partir d’un même point de départ. Avec seulement trois auteurs, le plaisir de la variation est toutefois assez limité. On peut regretter qu’il n’y ait pas eu d’avantage d’auteurs invités à jouer le jeu. Motamo aurait même pu lancer une collection qui aurait alterné auteurs et illustrateurs.

Mais ne boudons pas ce petit plaisir : Inversion des faits est un exercice de style distrayant et un bel objet, confectionné avec amour. Il peut être commandé sur le site de l’éditeur.

motamo

Ce contenu a été publié dans Beaux livres, Images, Livre et Lecture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *