Déformation numérique

Il y a bien longtemps, lorsque je dessinais beaucoup, j’avais une mauvaise habitude qui venait d’un usage régulier de l’ordinateur : je pressais mentalement sur la touche « UNDO » lorsque je n’étais pas satisfait d’un trait. Maintenant que je lis beaucoup sur une liseuse, j’ai le même genre de réflexe conditionné quand je lis un livre papier : je cherche un instant la barre de progression avant de simplement feuilleter le nombre de pages qui me séparent du chapitre suivant.

Ce contenu a été publié dans Bref..., Varia, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *